Partagez | 
 

 les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 15/04/2015

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Le (soyeux) Fossoyeur de Films - YouTube.
En couple ou célib ? : ♥
Chasseur de Vampires
MessageSujet: les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.   Mer 15 Avr - 20:45


Sacha Flynn Novak


► SHOW ME YOUR TEETH ◄


Nom : Novak.
Prénom : Sacha Flynn.
Âge : 29 ans.
Date de naissance : 20 octobre.
Situation familiale : célibataire.
Orientation sexuelle : pansexuel.
Fonction : chasseur de vampires. mais attention, pas tous les vampires (encore heureux). juste ceux devenus nuisibles, ceux qui se sont mis à boire du sang humain exclusivement. les meurtriers, les dangereux.
Particularités : il se débrouille avec toutes sortes d'armes - à défaut de maîtriser une magie particulière.
Groupe : humains.
Avatar : François Theurel/Le Fossoyeur de Films — YouTube.

Wilhemina




Wilhemina, aussi surnommée Mina ou même Pupuce, est une jeune louve dans la fleur de l'âge. Elle possède un pelage noir plutôt touffu, le genre de pelage tout fluffy tout doux que les enfants adorent caresser. Néanmoins, méfiez vous de Mina, qui n'hésite pas à mordre lorsqu'on l'agace trop. En temps normal, la louve est plutôt placide, elle est douce, attentionnée et surtout très protectrice. Elle n'en reste pas moins méfiante et partage la même haine que Sacha envers les vampires, et ne refuse jamais une mission. Parfois violente, elle mord très souvent les gens, même pour jouer. Il faut s'y habituer. Mais il ne faut pas croire qu'elle est barbare ou très portée sur la violence, non, Mina est dotée d'une tendresse assez adorable, surtout envers les gens qui lui paraissent agréables. Mais très peu de monde réussit à s'attirer les faveurs de la louve, qui reste autoritaire, négative et solitaire. Sa relation avec son lié est assez... Tumultueuse ? Moui, c'est le mot. Ils alternent avec une rapidité déroutante des périodes de complicités absolument adorables, puis des moments où ils ne cessent de se hurler dessus. C'est assez stupéfiant de les voir agir, et ça peut faire peur à certains de voir Sacha se faire courser et mordre par son propre familier, mais leur relation fonctionne comme ça, avec ses hauts et ses bas, et cela ne les empêchent pas d'être liés pour toute la vie et d'être extrêmement proches.


∞ description ∞



(ps: au départ pour le physique je voulais juste faire une liste comme sur HsP mais je me suis dis que si je faisais ça Eno allait bouder donc c'est parti pour une description détaillée/paf/)
Sacha est un homme de la nuit. Discret, furtif, il parvient sans mal à se mêler aux ombres et se fondre en elles. Une apparence et une manière d'être pleine d'ironie, car on pourrait facilement le prendre pour un vampire. Il faut savoir que Sacha n'aime pas les vampires. Plus précisément, ceux qui n'ont pas compris que boire du sang humain plus que nécessaire, donc tuer des gens innocents en masse, ce n'est pas une bonne chose. Ceux là, Sacha se charge de les poursuivre toute la nuit, armé jusqu'aux dents, et les éliminer. C'est un métier de l'ombre, il est de ceux dont on ne remarque pas le travail, car les gens pensent que tous les vampires se tiennent parfaitement bien et qu'il n'y a que de petites exceptions, quelques fous qui ne sont que minorité. Faux. Sacha est connu parmi les vampires. Tous ou presque connaissent cet homme, qui l'ont déjà aperçu déambuler dans les quartiers dangereux de Loitaceila inlassablement, ou courir sur les toits en poursuivant un vampire quelconque. Sacha n'est jamais descendu dans la ville souterraine, et n'en a aucune envie. Il redoute ce qu'il pourrait trouver en bas, et préfère ne pas y penser.
Sacha a un sens aigu de la justice. Cela le fait grogner de voir des voleurs, mais il déteste voir un noble profiter de la misère des autres. Sacha aimerait que Loitaceila soit une ville que l'on pourrait qualifier de parfaite, mais il sait que ce n'est pas possible. Alors il fait de son mieux pour rétablir l'équilibre de son côté.
Il ne veut pas se mêler aux vampires. Après tout, si certains apprennent à le connaître, ses points faibles pourraient très bien être répétés et cela marquerait alors sa fin. Car des points faibles, Sacha en a. Premièrement, il ne maîtrise aucune magie. Aucune magie élémentaire en tous cas. Car il a déjà eu l'occasion d'apprendre à formuler quelques sorts, surtout celui de téléportation, qui est celui qu'il maîtrise le mieux. Mais à part quelques sorts de la même sorte, rien. Rien du tout. Alors, forcément, si on l'attaque à coups de sorts, quels qu'ils soient, il va avoir du mal à reprendre l'avantage. C'est pour cela qu'il est la plupart du temps, armé jusqu'aux dents. Pistolets, fusils, couteaux, grenades, plusieurs packs de munitions, il préfère être trop préparé que pas assez, et emmène donc le maximum d'armes sur lui.
Malgré cet air de chevalier blanc toujours enclin à respecter la loi, on retrouvera souvent Sacha dans les rues mal famées de Loitaceila, à négocier avec d'autres personnes bien plus sombres encore. Très bon menteur et tout aussi rusé, il s'arrange, discute, récolte des informations, jusqu'au matin où il agit ensuite comme une personne sans histoires, un monsieur tout le monde qui ne tue pas une ou deux personnes chaque nuit. Sacha a tendance à agir en solitaire, n'aimant pas forcément la compagnie des gens. En réalité, il a besoin de beaucoup de silence et de calme, étant quelqu'un de plutôt nerveux et paranoïaque. De plus, il est assez vulgaire et à tendance à agir sans vraiment réfléchir au préalable lorsqu'il est dans le feu de l'action. Il n'hésite pas à blesser, parfois gravement, les gens qui l'agacent (Richard...) et peut leur carrer une balle dans le pied sans sourciller, mais il est particulièrement protecteur envers ceux qui lui sont chers, bien qu'on pourrait les compter sur les doigts de la main.
Physiquement, Sacha est agréable à regarder. Ce qui l'arrange d'ailleurs, car je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais les gens ont plus de facilité à accorder leur confiance à ceux qu'ils trouvent beaux... Le jeune homme se sert parfois de son apparence pour entamer une conversation avec le vampire qu'il a choisi comme proie, histoire de le tuer en secret, d'une balle dans le dos. Oui, Sacha est fourbe. Bref. Il est plutôt grand et a une silhouette svelte et bien sculptée (en même temps à force de courir aux quatre coins de la ville tous les soirs...). Étant donné qu'il est souvent drapé de noir, on aura du mal à distinguer son corps dans les ombres. On pourrait le croire très fin, mais il est plutôt musclé. Sa peau est pâle, blafarde, car il ne bronze pas, même si il s'expose au soleil une journée entière. Dans ce cas là, il crame. Enfin. Parfois, sa peau est couverte de suie et de terre, résultat de ses longues courses poursuites dans les quartiers poussiéreux de la ville. Son visage, décoré par une barbe sombre plutôt soignée, arbore quasiment toujours un air sérieux ou impassible. Sourcils froncés, son regard onyx braqué sur sa cible, le jeune homme est toujours concentré au maximum dans tout ce qu'il entreprend. Ses cheveux sont noirs, tout comme ses yeux ou ses vêtements. Ses vêtements, parlons en. Que l'on soit en été ou en hiver, Sacha affectionnera particulièrement de se vêtir d'habits sombres. C'est donc pour cela qu'on le retrouvera la plupart du temps habillé d'un grand manteau noir qui descend jusqu'à ses genoux, parsemé d'accessoires comme des boutons, des lacets ou des fines chaînes dorées rappelant celles des montres à goussets, par dessus une chemise noire avec un col qui peut remonter pour cacher son visage jusqu'au nez, un pantalon noir décoré de liens de cuir, pratiques pour pouvoir ranger des couteaux et des munitions, une paire de bottes à lacets noires à semelles compensées (comme s'il n'était pas assez grand...), et il finalise sa tenue avec des ceintures couvertes de rangements pour les munitions et deux sacoches en cuir, posées sur chacune de ses hanches. Le jeune homme ne fait pas particulièrement attention à sa tenue vestimentaire mais il s'arrange pour que celle ci reste pratique et ne le gène pas pendant ses missions.

crackle bones




Derrière l'écran
Pseudo : Amai.
Prénom : Amandine.
Âge : 15 ans.
Pays : France.
Fréquence de connexion : Genre, tous les jours.
Inventé ou scénario : Inventé et mûrement réfléchi c:
Commentaires : Vous commencez à me connaître hein... :') Btw le code est 'nous avons tous une place en ce monde'.
crackle bones


Dernière édition par Sacha F. Novak le Ven 10 Juil - 1:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 15/04/2015

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Le (soyeux) Fossoyeur de Films - YouTube.
En couple ou célib ? : ♥
Chasseur de Vampires
MessageSujet: Re: les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.   Mer 15 Avr - 22:13


take me to the finish line



Il l'avait traîné le long du couloir. Sa grande main calleuse avait attrapé les cheveux noirs de jais. Les doigts de l'enfant s'étaient crispés contre la moquette posée au sol, il tentait de se retenir à tout ce qui lui passait sous la main, sans succès. Au départ, lorsque l'homme l'avait tiré par le bras, il s'était laissé faire, comme lorsqu'un chat porte son chaton par la peau du cou. Puis il était tombé, ses genoux avaient été égratignés contre le sol et il avait gémi de douleur. Quand l'adulte avait frappé sa mâchoire et avait fermé sa poigne sur ses cheveux, il avait commencé à se débattre. À s'agiter. À résister. En vain, évidemment. Il n'avait pas pleuré, pourtant. Et c'était ça le pire. Il ne pleurait pas, parce qu'il était habitué. Il était habitué à voir son père, son propre père, l'homme qui lui avait donné la vie, l'homme qui lui avait donné ses gènes et son sang, se mettre à proférer des insanités et ensuite déverser sa haine sur lui. Il s'était habitué, et il savait que toute résistance était vaine. La traversée du couloir s'était faite dans le plus grand silence, même s'il se débattait. Les portes étaient toutes fermées, car personne ne souhaitait voir ce qu'il se déroulait dans le corridor principal. Puis l'adulte l'avait poussé dans la salle d'eau sans ménagement. Il était retombé contre un meuble, lâchant un glapissement étranglé. Et pleuvaient les coups, et pleuvaient les coups. Mais il ne pleurait pas. Alors l'adulte le souleva par le bras, lui attacha les poignets avec des gestes brusques, fermes. Il avisa la baignoire, remplie d'une eau grisâtre, glacée. Dieu sait depuis quand le bain était préparé. Puis il le poussa, et regarda avec satisfaction son propre fils chuter dans la bassine. Il observa sa tête cogner contre le plastique dur et sourit à la vue du sang qui se mélangeait avec l'eau croupie.

« Reste là. »

Quand l'homme fut parti, l'enfant resta inerte, le visage à moitié immergé. Il ne bougea pas. Il attendit. Longtemps. Il s'était écoulé huit heures lorsque les premiers bruits résonnèrent dans le couloir. L'enfant rouvrit ses grands yeux, il était toujours vivant. La porte s'ouvrit à la volée, découvrant sa mère. Une femme chétive, minuscule, frêle. Un visage recouvert de fines cicatrices, de coupures légères. Des bleus sur les pommettes, le contour de l’œil rougi et noirci. De longs, très longs cheveux bruns qui ondulent dans son dos osseux, de grands yeux onyx qui brillent de larmes et de peur. Des vêtements usés jusqu'à la corde, des jambes qui tremblent. Malade. Elle voit son fils, son trésor, allongé dans l'eau, les poignets noués dans son dos. Laissé à mourir. Elle s'empresse de le détacher, avant de lui demander, affolée :

« Tes frères ne t'ont pas aidé ?! »

Cela fait bien longtemps que ses frères, les quatre jeunes adultes, ne s'occupent plus du cadet. Ils le laisseraient pourrir, ils le laisseraient mourir. Elle le détache avec précipitation, le serre tout contre elle.

« Oh, Sacha, mon Sacha, qu'est ce qu'il t'a fait... »

L'enfant tremble dans ses bras, sans dire un mot. La porte s'entrouvre de nouveau. L'aîné apparaît depuis le corridor. Il regarde sa mère assise à même le sol, qui serre le cadet. Il hausse les sourcils, méprisant, puis sourit froidement, avant de s'en aller, claquant la porte. La femme grince des dents, hésite à le rattraper, mais ne peut décemment pas laisser Sacha seul. Alors, elle le débarrasse de ses vêtements trempés, l'enroule dans une serviette, le soulève pour l'emmener dans sa chambre. Elle a une chambre personnelle, parce que c'est comme ça que ça marche à la maison. Chacun a sa propre chambre, personne ne dort avec quelqu'un d'autre, pas même les parents. Elle le dépose sur le lit, les yeux emplis de regrets. Mais elle n'y peut rien, elle rentre tard le soir, trop tard pour empêcher son mari de frapper son si cher cadet. Elle observe l'enfant, tremblant de froid, elle le frictionne pour tenter de le réchauffer, priant pour qu'il ne tombe pas malade. Elle regarde la peau blafarde, soupire devant les marques de strangulation, les hématomes, les griffures. Les larmes coulent sur ses joues, sur sa peau abîmée par le temps. Le coeur brisé, elle serre dans ses bras son pauvre fils, qui ne bouge pas, la respiration irrégulière. Oh, comme elle pleure. Ses lamentations se perdent dans la nuit noire.


Rires. Brouhaha constant. La réunion de la famille Novak. Une grande famille, il faut l'avouer. Respectée ; nombreuse. La plupart sont des chasseurs de vampires. Sachez qu'il y a au moins une branche de la famille Novak établie dans chaque royaume. Sacha n'aime pas sa famille. Mais aujourd'hui, c'était une occasion spéciale. Il sort de sa chambre sans un bruit, écoutant attentivement les bruits étouffés provenant du salon. Ils discutent. Sacha regarde ses mains. Elles tremblent. Pourtant, il n'a pas peur. Il traverse le couloir, sort de la pénombre. Son père lui sourit. Un sourire de carnassier. Les lèvres gercées, encore rougies par sa boisson. Sacha vient s'asseoir près de son père. Il ne le craint pas. La famille Novak rassemblent des hommes et des femmes qui, sous un certain angle, se ressemblent. Une grande taille, une silhouette élancée. Des cheveux de jais, des yeux de couleur indéfinissable. Les familles ennemies parlent de consanguinité. Rumeurs. Peut être. Sacha les observe un à un : il ne les connait pas. Peu lui importait. Une main, ferme et puissante, s'abat sur son épaule. Sacha se tend, lève les yeux. Son père lui adresse encore ce sourire. Ce maudit sourire. Ce sourire qui sonne tellement vrai, pourtant. Les doigts épais se crispe sur l'épaule de l'enfant. Il lui tend un verre.

« Bois, mon fils. »

Sacha attrape entre ses doigts fins la coupe, il observe le liquide. Rouge sombre, un rouge qui le reflète. Odeur de métal, qu'il a trop souvent humé. Sacha réalise. Il regarde autour de lui. Chaque verre est rempli du précieux liquide vital. Sacha comprend. Tous ces vampires assassinés. Les Novak tuent des vampires pour se repaître de leur sang. Sacha hausse le verre jusqu'à ses lèvres. Boit tout d'une traite. Le liquide est âcre sur sa langue. Il frissonne. La main, posée sur son épaule, lui adresse une frappe, amicale mais sans douceur.

« Tu verras, fils, dans quelques années tu seras devenu un vampire à ton tour. Et ainsi, la famille Novak deviendra invincible. »

Des approbations, des rires résonnent autour de Sacha, sonné par le liquide qu'il vient d'avaler, par les nouvelles qu'il vient d'apprendre. Il se sent hoqueter, sa gorge se serre comme si l'envie lui prenait de vomir. Son ventre se noue. Sa main, sa petite main se tend vers la grande carafe posée au milieu de la table. Il se ressert. Boit de nouveau. Oh, il aurait vidé la carafe s'il avait pu. Le voilà maintenant, réclamant ce liquide dont il était tombé amoureux du goût. De plus, sentir le regard fier de sa famille sur lui le grisait, le faisait frémit de joie.
Naïf que tu es, Sacha. Ils ne t'aiment pas. Ils ne voient en toi qu'une arme, une précieuse arme qui serait capable de dorer de plus belle le blason de la famille Novak. Mais tu es naïf, tu es jeune, tu ne connais pas le fardeau qu'on dépose sur tes épaules, alors que tu te délectes du sang vampirique qui t'es offert, comme une offrande, comme un sacrifice. Tel que tu pourrais sentir les mains des cadavres contre ta peau, que tu pourrais voir leurs yeux écarquillés de douleur, entendre leurs cris d'agonie. Tu frissonnes, les yeux clos.


Boire du sang était devenu indispensable pour Sacha. L'enfant, s'il commençait peu à peu à devenir un jeune adulte dans la force de l'âge, était toujours considéré comme tel, puisqu'il était le plus jeune de la famille Novak. Il n'était pas chouchouté pour autant, mais devait s'en tenir à bon nombre d'ordres et d'obligations. D'autre part, la consommation de sang vampirique s'était accélérée, et il ne buvait plus que ça. Certes, ses canines avaient poussé, et ses réflexes s'étaient précisés, tout comme sa vision dans le noir, mais il n'était pas un vampire. Sa mère, encore méfiante, se demandait s'il était possible de devenir un vampire de cette manière. Non, bien sûr que non. Au mieux, Sacha devenait un mutant, coincé entre deux espèces. Mais jamais il ne serait un vrai vampire, comme sa famille le souhaitait. Le sang était vite devenu comme une drogue pour le jeune homme, rendu fou par le précieux liquide vital. Souvent il finissait enfermé dans sa chambre, à hurler et frapper comme un fou à lier. Il était devenu dangereux, tous en avaient conscience. Néanmoins, ils continuaient le traitement, comme s'il n'y avait pas de retours en arrière possible. Et c'était le cas, Sacha étant devenu trop dépendant pour son propre bien. Bientôt, on l'enferma pour de bon, ne le laissant sortir que pour de rares occasions. De plus, il fut marié, fiancé à une personne dont il ignorait tout. C'était un mariage forcé, évidemment, Sacha n'étant certainement pas en état de mener une vie de couple. S'il fut marié, il ne sût jamais à qui il fut marié. Et il s'en contrefichait.
Faites gaffe, ici on bouffe des gens. :
 
Son massacre fini, il se redressa, alla prendre vêtements, nourriture, argent et armes dans la maison, puis s'en alla sans demander son reste.

Cela faisait maintenant un an qu'il était parti. Un an. Il ne savait plus vraiment quel âge il avait, alors il s'était dit qu'il avait vingt ans, parce que ce nombre lui plaisait. Il s'était procuré un logement dans un appartement miteux en centre ville. Chaque jour, chaque nuit, il avait l'impression que le plafond allait lui tomber dessus et que les murs allaient s'écrouler pendant son sommeil. Dès qu'un des résidents faisait un pas, des craquements résonnaient dans tout l'immeuble. Par chance, sa porte d'entrée fermait toujours, ce qui n'était pas le cas de la porte d'entrée de l'appartement, qui restait constamment ouverte. Sacha restait très peu chez lui. Errant comme une âme en peine, il cherchait le réconfort dans les bras d'hommes inconnus qui ne voulaient eux que le plaisir de l'acte charnel. Ils n'avaient pas besoin des mots de réconfort, se contrefichaient des douces caresses pleines de tendresse, contrairement au jeune homme au cœur lourd. Sacha voulait qu'on le rassure, qu'on lui parle, qu'on lui dise que tout va bien et que tout ira bien, pour toujours. Il voulait qu'on essuie ses larmes, qu'on l'enlace pendant des heures. Il voulait qu'on lui promette des lendemains meilleurs, qu'on lui dise que le soleil allait briller.
Parfois, quand la solitude étreignait son cœur et que Sacha avait besoin de se confier, il allait voir Ivan. Ce dernier avait été quelqu'un d'important dans sa vie. Pendant sa petite enfance, il avait été son meilleur ami, puis son confident, celui qui gardait tout ses secrets et qui connaissait toutes ses peines. Puis, quand Sacha était devenu fou et qu'il avait été enfermé dans le manoir Novak, ils s'étaient perdus de vue. Ce n'est qu'après s'être débarrassé de l'emprise familiale que Sacha avait enfin pu revoir Ivan. Celui ci acceptait de le laisser dormir chez lui, parfois pendant plusieurs jours, même si Sacha n'avait rien à lui donner en échange.
Et les jours défilaient, la vie continuait. Sacha avait peur du futur. A l'aube de ses vingt quatre ans, il décida de se mettre à travailler sérieusement, pour pouvoir enfin vivre de ses propres moyens. Il choisit de devenir chasseur de vampires, comme ses parents le voulaient. Néanmoins, il choisissait toujours les vampires qu'il allait tuer avec précision, s'occupant de ceux qui tuaient en masse, juste pour le plaisir. Les années passèrent, et le nom de Sacha Novak se répétait de plus en plus parmi la communauté vampire, si bien qu'une grande partie d'entre eux finirent par craindre, ou même respecter, l'homme aux cheveux sombres qui, chaque soir, traquait les vampires enivrés par le sang. Il gagnait assez bien sa vie, travaillant de pair avec la justice de Loitaceila, mais n'avait toujours pas déménagé. Il commençait à bien connaître chacun des résidents de son immeuble, leur proposant parfois ses services, même s'ils n'avaient rien à offrir en retour. De plus, une nouvelle présence était apparue dans sa vie : celle de son familier. Une louve, adulte, qui se prénommait Wilhemina. Il l'avait rencontré alors qu'elle aussi, elle arpentait les rues, apparemment affamée, assoiffée et apeurée. Elle n'avait plus aucun repère, et semblait prête à mordre tout ceux qui l'approchait. Néanmoins, quand Sacha vint vers elle pour la soigner, elle se laissa faire, sa confiance tout de suite accordée au jeune humain. Si la cohabitation fut difficile les premiers jours, les deux liés finirent vite par être inséparables.
Sacha avait vingt neuf ans quand sa vie commença, doucement, à changer. Il s'était mis à traquer un vampire. Un certain Viktor Mlyskarić. Cette famille était plutôt importante chez les vampires, mais jamais Sacha n'avait entendu parler de lui. L'individu semblait venir de nulle part. Il maîtrisait la magie de terre, et était un peu plus jeune que Sacha. Brun, des cheveux incontrôlables, des yeux marrons verts. Et surtout, surtout, il tuait. Beaucoup trop. Cela aurait pu faire de lui une cible comme une autre. Mais ce qui était différent, c'était que Viktor ne semblait pas le craindre, ou même l'éviter. Au contraire, il jouait avec lui. S'amusant à se laisser traquer, avant de disparaître, cherchant à rendre fou Sacha. Il arriva que le chasseur ne le revit pas pendant deux semaines. Et puis, un soir, alors que Sacha cherchait à noyer une peine d'amour sous l'alcool, et qu'il commençait à perdre ses sens peu à peu, quelqu'un vint s'asseoir près de lui. Malgré son ivresse grandissante, Sacha le reconnut sans mal. C'était Viktor Mlyskarić. Ils discutèrent, longuement, la garde de Sacha totalement détruite par l'alcool. Et puis, le noir total. L'ivresse avait effacé tout ses souvenirs. Le laissant se réveiller dans une chambre inconnue, complètement nu, avec une morsure apparente dans le cou et une vive douleur dans le bas du dos. Ce qu'il avait fait avec Viktor ? Il aurait fallu être complètement idiot pour ne pas comprendre.
L'ardeur de Sacha pour retrouver Viktor n'en fut que plus forte. Il voulait se venger, le chasser et lui faire payer pour ce qu'il avait fait. Et à chaque fois qu'il voyait la marque, encore appuyée malgré le temps, des dents du vampire sur son cou, sa colère remontait dans ses veines, le poussant à continuer ses recherches acharnées. Oh, il le tuerait s'il le retrouvait.


crackle bones


Dernière édition par Sacha F. Novak le Sam 25 Juil - 23:49, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 21/01/2015
Age : 20

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : France, Hetalia | Thor, Marvel
En couple ou célib ? : C'est compliqué... * coup d'oeil à Eden et Aryan *
Guerrier
MessageSujet: Re: les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.   Mer 15 Avr - 22:14

Toi t'es beau. Toi j'te baise quand tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 212
Date d'inscription : 28/08/2014
Localisation : Avec un livre <3

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Lion Ushiromiya • Beatrice ↔ When They Cry
En couple ou célib ? : En cours de mise en couple, n'est-ce pas Caro :'D
Mage de feu
MessageSujet: Re: les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.   Ven 17 Avr - 20:30

Moi j'vous l'laisse.
Sinon euh
1) NOVAK C’ÉTAIT MA PROF DE FRANÇAIS PUTAIN *bon c'était Nowak mais même*
2) Mais ça veut dire quoi pansexuel en fait ? Genre c'quoi la différence avec bi oo; ?
3) Btw bienvenue c:


#f0c800 for the win

UNE ROSE DE RITA, UNE DE JINT ET DEUX D'ENO MOTHERFUCKER I'M AWESOME *mais moins qu'Akashi quand même uvu*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 15/04/2015

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Le (soyeux) Fossoyeur de Films - YouTube.
En couple ou célib ? : ♥
Chasseur de Vampires
MessageSujet: Re: les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.   Jeu 30 Avr - 0:40

Richard > C'est mignon. Pourtant tu sais très bien que Vik ne te laissera pas faire. :'D

Josh > 1- Je n'en savais rien xD
2- Ask Google uwu/
3- Merci x)

Et il ne me reste plus que l'histoire o/


party with the devil
Tell me something that'll save me, I need a man who makes me alright. Just tell me when it's alright, tell me something that'll change me, I'm gonna love you with my hands tied. Show me your teeth. Got my addictions, and I love to fix 'em. No one's perfect, take a bite of my bad girl meat, take a bit of me boy, show me your teeth. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 02/05/2015

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Le Tueur d'Unknown Movies - Victor B.
En couple ou célib ? : ... Comment dire.
MessageSujet: Re: les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.   Sam 2 Mai - 2:16

Que les choses soient claires : son joli minois, ses fesses, et le reste de l'anatomie de Sacha est à moi.

Sinon bon courage pour l'histoire, teehee ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 15/04/2015

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Le (soyeux) Fossoyeur de Films - YouTube.
En couple ou célib ? : ♥
Chasseur de Vampires
MessageSujet: Re: les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.   Sam 2 Mai - 2:23

Bien évidemment, propriété privée. ♥

Et actuellement je suis en train de prier pour ne pas être frappée à nouveau par le syndrome de la page blanche mais... :');


party with the devil
Tell me something that'll save me, I need a man who makes me alright. Just tell me when it's alright, tell me something that'll change me, I'm gonna love you with my hands tied. Show me your teeth. Got my addictions, and I love to fix 'em. No one's perfect, take a bite of my bad girl meat, take a bit of me boy, show me your teeth. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 66
Date d'inscription : 26/09/2014
Age : 22
Localisation : Loitacelia , dans sa boutique

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Gintoki Sakata ~ Gintama
En couple ou célib ? :
Epéiste & petits boulots
MessageSujet: Re: les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.   Ven 8 Mai - 13:16

Courage et re-bienvenue x)



Un Grand Merci à Adam/Mamai pour le vava >w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 118
Date d'inscription : 01/09/2014

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Kitsune-girl, H2SO4 | Chloe Moretz
En couple ou célib ? : Pour le moment, libre comme l'air !
Fondatrice incontestée aux n'oreilles de kitsune
MessageSujet: Re: les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.   Sam 25 Juil - 23:57

Ce personnage est officiellement validé, bon jeu à toi ! :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.   

Revenir en haut Aller en bas
 
les gens normaux sont des monstres comme les autres. ▲ sacha.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES GENS NORMAUX SONT DES MONSTRES COMME LES AUTRES.
» des gens normaux y'en a plein dehors, mais j'les regarde à la télé - 02/10 - 1h30
» Dylan Smith_Tout les gens biens sont fous !
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Pandora :: Administration :: Qui êtes-vous ? :: Terminées-
Sauter vers: