Partagez | 
 

 it's my own design ; it's my own remorse. {ft. Rita}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 05/04/2014
Age : 18
Localisation : Quelque part. Des questions ?

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Ça dépend des humeurs de la rplayeuse.
En couple ou célib ? : 'Compliqué. *sent le regard brûlant de Rita sur sa nuque* Au s'cours.
Sorcier & Fugitif
MessageSujet: it's my own design ; it's my own remorse. {ft. Rita}   Mar 23 Sep - 20:30






Noir total. Il dormait. Depuis combien de temps ? Ses pensées étaient floues, mais est-ce qu'il pensait à quelque chose, pour commencer ? Non. Il ne pensait à rien. Il faisait noir. Est-ce qu'il était mort ? Non. Il entendait son coeur battre, son coeur qui bataillait pour le maintenir en vie.
Adam
était
vivant.
Il avait eut du mal à ouvrir les yeux - ses paupières étaient comme collées l'une à l'autre. C'était affreusement désagréable. Sa voix était enrouée au possible - et quand il essaya d'appeler quelqu'un à l'aide - bien qu'il sut que personne ne lui répondrait -, le seul son que sa gorge produit fut un horrible gémissement, à mi-chemin entre agonie et crissement inhumain. Ses membres étaient engourdis et sa magie, qui sommeillait en lui, ne venait plus à lui que par bribes. Bien... Où était-il ? Que faisait-il ici ? Sa main se leva, tremblante, et ses phalanges rencontrèrent violemment une planche de bois dans un bruit sourd. Alors qu'il sifflait de douleur, la planche grinça et tomba par terre.
Et, alors que le bruit du bois heurtant le sol retentissait, il se souvint.
Il se souvint de qui il était
il se souvint de ce qu'il faisait ici
il se souvint du dernier visage que ses yeux aujourd'hui d'un noir profond avaient vu.
Il était fatigué - perdu - déboussolé. Il ne savait plus ce qu'il devait faire - il paniquait - mais ne laissait rien paraître. La colère remontait le long de ses veines jusqu'à son coeur meurtri, petit à petit. La colère se transformait lentement en un cri de rage. Le cri de rage franchit enfin ses lèvres gercées, et il hurla. Il hurla d'une colère dont il avait oublié la cause. Son cri n'était plus humain. C'était d'abord un râle douloureux, muant petit à petit en un vrai éclat de voix, long et empli d'une tristesse vengeresse.
Adam
était
vivant.
Finalement il se souvenait de tout
comme si évacuer sa rage l'avait ramené complètement à la vie
tout les souvenirs affluaient, libérés d'une cage nommée le sommeil.

C'est d'un pas déterminé qu'il sortit de l'antre où il avait reposé toutes ses années, et qu'il redécouvrit le monde - son monde. Il faisait nuit. Les étoiles brillaient silencieusement tandis que la ville vivait, elle aussi. Les rues étaient bondées ; tous jetaient un regard discret vers le vampire qui semblait sortir de nulle part. Adam se fichait des regards, des mouvements autour de lui.
Adam avait 99 problèmes. Et la faim était un de ceux ci. Il n'allait pas se jeter sur la foule tel un sauvage - bien que déboussolé comme il l'était, il en était bien capable. Il s'éloigna, s'enfonça dans les rues sombres, beaucoup moins peuplées. Son regard se posait sur chaque détail, sombre et glacial. Il cherchait sa proie.
Il la trouva enfin : un clochard, tremblant et emmitouflé dans une couverture.
Personne ne le regretterait. Ce qu'il ne savait pas, c'était qu'un autre vampire avait des vues sur "la victime parfaite du jour".
Adam s'élança. Tua la proie sur le coup. But son sang jusqu'à la toute dernière goutte, avidement. Il était affamé. Et fatigué. Et sa magie ne répondait quasi plus - elle était endormie, elle aussi.
Il n'avait pas vu l'inconnu vampirique venir, et il évita in extremis un coup de crocs bien senti.


Il allait perdre ; il était blessé, déjà. La fuite semblait être la meilleure option. Ses ressources magiques étaient suffisantes pour qu'il puisse lancer un sort de téléportation : c'est ce qu'il fit.
Il ne savait pas où il avait atterri. Mais il faisait aussi sombre que dans les ruelles où il s'était battu. Il s'adossa à un mur et se laissa glisser jusqu'au sol.
Il ne savait pas si il était gravement blessé ou non ; mais son bras était couvert de sang. Il arracha la manche de sa chemise tout en jurant ; et jura de plus belle en se rendant compte de l'énorme entaille qui traversait son bras, de l'épaule jusqu'à l'avant bras.
Il eut le temps de poser le tissu vaguement contre la blessure, que le noir revint à lui.
Et c'est dans un soupir étranglé qu'il perdit conscience.



FRANKLY MY DEAR, WHAT A TIME TO BE ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 01/09/2014
Localisation : Dans l'ombre, derrière toi ♥

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Galaco • Vocaloid
En couple ou célib ? : *soupire, coulant un regard amoureux/triste vers Ad'*
Voleuse & fille de feu
MessageSujet: Re: it's my own design ; it's my own remorse. {ft. Rita}   Dim 28 Sep - 23:11



it's my own design ; it's my own remorse.

Feat Adam Bloodrush

~~*o×oO•0¤OºO¤0•Oo×o*~~


La nuit était son antre. Son refuge. Sa liberté. Pas étonnant que donc, elle choisisse ce moment pour rendre ses quelques « services » aux Ailes Pourpres. Même si, sur ce dernier larcin -qui visait en fait à tester la réactivité de la garde de la reine-sorcière selon la distance qui séparait la cible du château-, elle avait failli être repérée. Oui, les jeunes recrues d'Akachi n'étaient pas si mauvaises, mais encore un peu jeunes. Donc crédules.

La dernière chose que vit le seul soldat qui la talonna jusque dans les ruelles fut la silhouette, au premier abord acculée, faire volte-face soudainement, avant de glisser jusqu'à lui d'une démarche féline et l'égorger d'un coup de dents. Oui, elle n'aimait pas se montrer brutale habituellement, mais au diable la délicatesse, pour cette fois. Ce serait la petite vengeance de la vampire pour l'énergie qu'elle avait gaspillée avec les divers contre-sorts de protection. Et puis, elle était agacée par la situation générale.

Toujours est-il qu'il était encore tôt, si on s'en tenait au nombre d'heures d'absences de l'astre solaire, mais l'adrénaline bouillait encore dans les veines de la vampire. Trop tôt pour aller se coucher, donc. Elle arpenta la ville, passant par moments sur les toits brièvement -mieux valait faire profil bas encore un moment-, serpentant sinon entre les rues les moins sûres pour quiconque ne savait pas se défendre. Elle veilla à ne pas effrayer inutilement les quelques sans-abris qu'elle croisa, sachant pertinemment que d'autres vampires pouvaient venir à tout moment les attaquer pour en faire leur garde-manger. Un frisson lui parcourut l'échine, se remémorant parfaitement le genre de terreur que l'on pouvait éprouver dans un moment pareil.

Ses talons cliquetaient doucement sur les pavés, quand elle crut entendre un corps s'affaisser dans une ruelle voisine. Elle aurait pu l'ignorer, mais un pressentiment la poussait à aller voir. Elle tenta bien de l'ignorer, mais son instinct lui avait souvent évité des situations pour le moins fâcheuses …

Ce fut Teto, qui lui avait cédé à la curiosité, qui la fit se déplacer en couinant doucement. Elle alla rejoindre le familier qui s'était délogé de sa cachette favorite -à savoir sous sa cape-, et le retrouva perché sur les genoux d'une personne assise, en lapant doucement le bras avec de petits coups de langue. Elle repoussa l'odeur du sang dans un coin de sa tête pour observer la personne inconsciente, ayant l'impression qu'une pierre tomba dans son ventre en la reconnaissant.

Adam. Adam était blessé. Adam saignait. Mais surtout, Adam s'était déplacé. Ce qui voulait dire que le sort avait soit faibli -ce qui n'était pas impossible-, soit quelqu'un d'extérieur l'avait rompu -ce qui pouvait s'avérer passablement effrayant selon l'identité dudit quelqu'un. Rita fit de son mieux pour repousser le sentiment de panique qui cherchait à la dominer. Inspirer, expirer. Agir par étapes.

Elle allait d'abord devoir s'occuper de la blessure, avant qu'elle ne s'infecte -ce qui était moins courant chez les vampires que les humains, mais restait moche à voir- ou que le brun ne perde trop de sang. De préférence, sans le lui vider aussi. Elle s'approcha en se mordillant la lèvre, avant de s'accroupir devant Ad' en fouinant dans ses poches, en tirant un nécessaire de secours minimaliste mais toujours utile lorsque ses cabrioles finissaient mal et qu'elle n'avait pas le temps -ou le courage- de retourner au QG des rebelles sans premiers soins. Enfin bref. Elle commença à nettoyer le bras du vampire en espérant.

Elle ne savait pas trop si elle espérait qu'il se réveille ou qu'au contraire il reste inconscient jusqu'à ce qu'elle ait fini de le soigner et qu'elle trouve de quoi le droguer jusqu'à pouvoir relancer un sort soporifique, mais elle espérait de toute son âme.



 —Rita Mainerson =Þ

© par Nenouille
(Rita)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 05/04/2014
Age : 18
Localisation : Quelque part. Des questions ?

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Ça dépend des humeurs de la rplayeuse.
En couple ou célib ? : 'Compliqué. *sent le regard brûlant de Rita sur sa nuque* Au s'cours.
Sorcier & Fugitif
MessageSujet: Re: it's my own design ; it's my own remorse. {ft. Rita}   Mer 1 Oct - 20:10






Adam ne se réveillait pas. Il avait l'impression de se noyer dans un océan d'ombres à l'odeur de sang ; de s'enfoncer dans une mélasse sombre et lourde, qui l'empêchait de remonter à la surface, qui l'empêchait de rouvrir les yeux. Pourtant Adam résistait. Résistait à quoi ? Il n'en savait rien. Mais il le faisait, bataillant en vain pour que ses yeux se rouvrent, pour qu'un souffle de vie le parcoure.
Il perdait du sang sans interruption. Le liquide vital coulait contre son bras et s'étalait sur le sol ; il le ressentait même alors qu'il était inconscient. Il sentit aussi qu'on manipulait son bras avec précaution ; il sut alors que quelqu'un était près de lui ; mais il ne savait pas si cette personne était animée de bonne attention ou non. Dans son sommeil inconscient, il paniqua. Chercha à se réveiller, encore. À rouvrir les yeux.
Et il réussit. Ses yeux se rouvrirent d'un coup tandis que sa poitrine se soulevait dans une inspiration profonde.
Adam
était
vivant.
Un mouvement vif à ses côtés lui fit tourner la tête. Une vampire ? Il mit quelques secondes à la reconnaître. Elle. Elle était là, juste à côté de lui. Ces mêmes cheveux teintés de toutes les couleurs, les mêmes yeux noisettes, la même peau pâle et le même teint cadavériques, semblables aux siens. Ils se ressemblaient, si on y réfléchissait bien. Mais ce ne fut certainement cette ressemblance qui repoussa la colère qui montait dans ses veines, ce ne fut pas cette ressemblance qui le fit renoncer à l'envie de se jeter à son cou... Mais pas de la bonne manière, malheureusement.
Il bondit sur elle, ses mains se serrant sur le cou fin de la jeune femme... Enfin, il essaya, car au moment où il bougea le bras, la douleur l'envahit, le faisant gémir de façon pathétique et porter sa main à son bras.
Bras qui aurait du être couvert de sang, mais qui ne l'était plus. La blessure semblait nettoyée, et son bras enroulé dans un bandage qui prenait une teinte rouge.
Il releva la tête vers Rita, le regard chargé d'incompréhension.



FRANKLY MY DEAR, WHAT A TIME TO BE ALIVE.


Dernière édition par Adam Bloodrush le Jeu 4 Déc - 18:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 01/09/2014
Localisation : Dans l'ombre, derrière toi ♥

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Galaco • Vocaloid
En couple ou célib ? : *soupire, coulant un regard amoureux/triste vers Ad'*
Voleuse & fille de feu
MessageSujet: Re: it's my own design ; it's my own remorse. {ft. Rita}   Sam 4 Oct - 23:36



/Just don't bleed to death\

Feat Adam Bloodrush

~~*o×oO•0¤OºO¤0•Oo×o*~~


La jeune vampire avait du prendre sur elle pour pouvoir prodiguer les premiers soins au brun sans accrocs. En effet, le sang s'obstinait à s'échapper de la plaie, la narguant ouvertement, et elle en était venue à se mordre la joue pour ne pas achever Adam au lieu de tenter de le sauver. Ce qui aurait été passablement bête à ce stade, il fallait l'avouer, vu tout le mal qu'elle s'était donnée pour le garder vivant.

Elle s'était accroupie les genoux au-dessus des jambes d'Ad' afin de poser son bras une fois propre sur ses genoux doucement, renonçant à l'idée de tenter de le recoudre et se contentant d'enrouler précautionneusement une bande de gaze avec une habileté qui la surprit elle-même. Il faudrait qu'elle songe à aider les infirmiers bénévoles au QG, de temps en temps. Même si elle doutait que beaucoup de gens blessés acceptent de passer entre les mains d'une vampire. Une fois le bandage fini, elle pouffa doucement, les yeux dans le vague, à la fois amusée par l'image mentale de rebelles effrayés comme des lapins devant un prédateur dans l'infirmerie des Ailes Pourpres, et de soulagement, le stress à l'idée de perdre son self-contrôle s'atténuant en même temps que l'odeur entêtante du précieux liquide grenat.

Et bien sûr, ce fut au même moment que le vampire blessé rouvrit les yeux brusquement, alarmé : Rita su à la seconde où leurs regards se croisèrent qu'il se souvenait d'elle. Se souvenait qu'elle l'avait endormi. Probablement séquestré, de son point de vue.

Et la jeune femme se douta, au regard assassin qui lui était adressé, que le geste esquissé par Adam avait pour but de se venger/la blesser/mettre fin à ses jours. Mais le bras lacéré, moins coopératif, fit gémir de douleur le vampire, qui posa une main puis un regard surpris sur le bandage prenant une teinte rosée. Suivant son regard, Rita ne put s'empêcher de lâcher plaintivement à haute voix :

- Si tu bouges encore, je vais devoir faire des points de suture, si ce n'est pas déjà nécessaire ...

L'idée de devoir laisser à nouveau la plaie sanguinolente à l'air libre l'effarait, surtout que coudre la plaie prendrait ... plus de temps qu'un simple pansement, disons. Et qu'elle n'était pas sûre de faire preuve de la patience suffisante pour rester parfaitement stoïque pendant cette opération. Détachant vivement son regard de la tâche grandissant doucement sous la bande, elle croisa les prunelles d'Adam qui semblaient la scruter pour chercher à comprendre. Mais comprendre quoi ? Par quoi pouvait-elle commencer ? Et était-ce la peine de perdre son temps en explications, alors qu'elle avait l'intention de le faire replonger dans un sommeil magique ?

Rita se balança très légèrement sur ses pieds, fuyant le regard insistant, en proie à un incomfort rare. Mais elle ne savait pas si il était nourrit par un sentiment de culpabilité, ou si elle était juste impressionnée par Adam Bloodrush.



 —Rita Mainerson =Þ

© par Nenouille
(Rita)



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 05/04/2014
Age : 18
Localisation : Quelque part. Des questions ?

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Ça dépend des humeurs de la rplayeuse.
En couple ou célib ? : 'Compliqué. *sent le regard brûlant de Rita sur sa nuque* Au s'cours.
Sorcier & Fugitif
MessageSujet: Re: it's my own design ; it's my own remorse. {ft. Rita}   Sam 1 Nov - 19:54






La douleur le faisait frissonner. Ou alors ce n'était que le froid, mordant à cette période de l'année ? Impossible à déterminer. Il avait l'impression que son bras était comme mort. Impossible à bouger. Froid. Plein de sang. Il n'en avait pas perdu l'usage - il le saurait, et puis un vampire ne perd pas comme ça l'usage d'un bras - mais la douleur était insurmontable. Et puis en face de lui se tenait celle qui l'avait séquestré dans un placard pendant des années. Rita. Il ne savait pas quoi penser d'elle. Curiosité, animosité, et un tas d'autres choses en 'osité', en fait. Il gronda sourdement, tel un animal enragé. Ce qui était sûr, c'est que la fatigue ne l'empêchait pas de montrer menaçant. Tout du moins, il voulait se montrer menaçant. Après, si il l'était vraiment... Il avait peut-être l'air plus pitoyable que dangereux, actuellement. Il regarda Rita longuement. Elle semblait mal à l'aise. En même temps, pour un vampire, soigner la plaie de quelqu'un d'autre était affreusement dérangeant. Alors qu'il allait prendre la parole, elle déclara :

« Si tu bouges encore, je vais devoir faire des points de suture, si ce n'est pas déjà nécessaire ... »

Il fallait l'avouer, pendant un moment il s'était demandé si ce n'était pas elle qui l'avait attaqué. Après tout, pourquoi pas ? Il était certain qu'elle en était capable. Mais puisqu'elle l'a soigné... Il soupira, et s'appuya au mur derrière lui pour essayer de se relever.
Bon.
Se relever avec un seul bras quand on est encore sonné, c'est compliqué.
C'est donc après maintes manœuvres sans succès pour remonter sur ses pieds qu'il finit par être debout, certes, mais aussi... Plus ou moins dans les bras de Rita.
Très bien.
Il se recula sans un mot, gêné par la situation. Elle affichait une expression faciale indéfinissable, même si il pouvait voir aisément dans la nuit.
Vite, changer de sujet.

« Et pourquoi m'as tu soigné, au juste ? »



FRANKLY MY DEAR, WHAT A TIME TO BE ALIVE.


Dernière édition par Adam Bloodrush le Jeu 4 Déc - 18:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 01/09/2014
Localisation : Dans l'ombre, derrière toi ♥

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Galaco • Vocaloid
En couple ou célib ? : *soupire, coulant un regard amoureux/triste vers Ad'*
Voleuse & fille de feu
MessageSujet: Re: it's my own design ; it's my own remorse. {ft. Rita}   Dim 2 Nov - 12:14



/You're the glitter in the darkness of my heart ...\

Feat Adam Bloodrush

~~*o×oO•0¤OºO¤0•Oo×o*~~


Elle observa le vampire se laisser aller contre le mur en soupirant, sans tout de suite comprendre le pourquoi du comment. Ce n'est qu'en voyant ses manoeuvres maladroites et de son point de vue pas des plus confortables, que Rita comprit qu'il cherchait à se relever tout seul. Rah, les hommes ...

Voyant surtout bien le bras blessé de la tête de mule face à elle flancher, elle lâcha un juron bien senti en langue vampire, entendu maintes fois dans la bouche de celle qui se rapprochait le plus d'un "mentor" -c'est assez curieux, tout de même, la facilité avec laquelle on parvient à retenir les insultes dans une langue étrangère-, se chargeant de le tirer correctement sur ses pieds ...

Sauf qu'il lui tomba à moitié dans les bras en même temps pour ne pas redire bonjour au sol. Près comme il l'était, elle n'avait qu'un geste à esquisser pour l'ensorceler. Était-ce son imagination, ou pouvait-elle vraiment sentir son souffle mourir sur sa peau ?

Définitivement trop près.

Adam recula de lui-même, sa posture générale indiquant la gêne. La vampire pris soin de cacher ses yeux derrière sa frange, son agitation bien trop lisible dans son regard. Elle devait se reprendre en mains, maintenant, ou ...

- Et pourquoi m'as tu soigné, au juste ?

Ses nerfs déjà à vifs lâchèrent complètement.

- J'allais pas te laisser mourir ! s'exclama-t-elle, retenant les larmes qui lui brûlaient les yeux.

Elle aurait pu s'arrêter là. Elle aurait mieux fait d'arrêter là. Mais une tempête hurlait en elle, et maintenant en partie relâchée, elle devait tout évacuer. Sinon elle allait devenir folle.

Même si la victime de son pétage de plombs devait être Adam.

- Tu dois déjà bien savoir qu'il est pénible de dissimuler un cadavre, reprit-elle en sifflant, empoignant le brun par le col pour le maintenir debout plaqué contre le mur, alors un corps encore en vie ! Je ne me suis pas cassée la tête à te cacher et maintenir en vie quand ta tête était pour ainsi dire mise à prix pour que tu ailles crever d'une p*tain d'hémorragie stupide !

Elle haletait, les canines découvertes, plusieurs émotions violentes la faisant trembler nerveusement. La dernière fois qu'elle s'était mise dans cet état ... Non. C'était bien la dernière chose à laquelle elle devait penser.

- M'enfin, après, si tu tiens absolument à finir dans un cercueil de façon définitive, vas-y, fais-toi donc plaisir, gronda-t-elle sourdement.

Elle lui fourra une bourse contenant un peu d'argents dans les mains sans le laisser refuser, murmurant presque trop bas pour qu'il puisse entendre :

- Ou si tu te crois tellement malin, débrouille-toi tout seul comme tu sais si bien le faire, souffla-t-elle, trop ... trop pour vraiment être sarcastique, il y a une boutique quelques rues plus loin où tu devrais trouver à boire et peut-être de meilleurs soins ...

Elle tourna les talons, prévoyant de s'éloigner et disparaître de la vie du brun, bien que cela allait lui en coûter. Énormément. Sûrement trop pour vraiment renoncer à veiller sur Adam.



—Rita Mainerson =Þ

© par Nenouille
(Rita)



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 05/04/2014
Age : 18
Localisation : Quelque part. Des questions ?

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Ça dépend des humeurs de la rplayeuse.
En couple ou célib ? : 'Compliqué. *sent le regard brûlant de Rita sur sa nuque* Au s'cours.
Sorcier & Fugitif
MessageSujet: Re: it's my own design ; it's my own remorse. {ft. Rita}   Jeu 4 Déc - 18:41






Adam avait l'habitude de l'odeur du sang. Après tout, il était un vampire. Un vampire était fait pour aimer cette odeur entêtante, il était même doté d'un odorat suffisamment développé pour pouvoir traquer ce fumet jusque dans la nuit noire. Mais cette fois ci, alors que l'odeur de son propre sang était imprégnée dans l'air, Adam ne ressentait que du dégoût. Il s'empêcha de grimacer, tandis que Rita s'exclamait vivement, ses yeux brillants de larmes :

« J'allais pas te laisser mourir ! »

Réellement, Adam ne savait pas comment réagir. Il resta là, immobile, fixant le visage de la jeune femme sans un mot. Elle, néanmoins, n'avait vraiment pas fini de parler. Elle reprit la parole, quasi menaçante :

« Tu dois déjà bien savoir qu'il est pénible de dissimuler un cadavre, alors un corps encore en vie ! Je ne me suis pas cassée la tête à te cacher et maintenir en vie quand ta tête était pour ainsi dire mise à prix pour que tu ailles crever d'une p*tain d'hémorragie stupide ! »

Sa voix agressait les tympans du brun qui l'écoutait sans broncher, alors qu'elle l'avait attrapé d'une poigne ferme par le col pour le maintenir contre le mur. Adam ne cherchait pas à se dégager, trop faible de toutes manières. Il attendit donc qu'elle le lâche. Ils se fixèrent, lui relativement calme et elle haletante, un grondement remontant tout bas de sa gorge.

« M'enfin, après, si tu tiens absolument à finir dans un cercueil de façon définitive, vas-y, fais-toi donc plaisir. »

Il se retint de répondre agressivement. Si il l'énervait plus qu'elle ne l'était déjà, il finirait par se faire déchiqueter. Elle lui donna une bourse remplie de pièces de manière à ce qu'il ne puisse pas refuser, murmurant :

« Ou si tu te crois tellement malin, débrouille-toi tout seul comme tu sais si bien le faire, il y a une boutique quelques rues plus loin où tu devrais trouver à boire et peut-être de meilleurs soins ... »

Elle voulait sûrement être sarcastique, mais elle semblait trop affectée pour que le sarcasme marche. Adam la regarda se retourner pour s'éloigner, longuement. Il ne savait pas comment réagir. Il y eut un long silence, avant que sa voix ne retentisse dans la rue sombre où Rita disparaissait petit à petit :

« Attend ! »

Il avait crié ça sans vraiment savoir pourquoi. Mais elle ne ralentissait pas, et ne s'arrêtait encore moins. Cela coûta tous les efforts du monde à Adam, mais il se mit à courir pour la rattraper, attrapant la manche de la jeune femme avec son bras blessé, tâchant encore plus son habit par la même occasion.

« Rita, attend... » grinça-t-il douloureusement, sa respiration sifflante. « Je suis désolé. » Ça lui faisait presque mal de s'excuser, car il était connu qu'Adam Bloodrush ne s'excusait jamais, même quand il était en tord, car il considérait que s'excuser était une marque de faiblesse. Mais il faisait fi de ça pour l'instant, ses yeux gris anthracites plongés dans ceux, beaucoup plus clairs, de Rita.
Maintenant qu'il l'avait rattrapé, il ne savait plus quoi dire. Il se contentait de la regarder, un milliard d'émotions passant dans ses iris alors qu'il la détaillait. Il était couvert de sang, elle était couverte de son sang. Tous deux les vêtements couverts de carmin, couleur de ce sang dont ils aimaient tant l'odeur, dont ils aimaient tant se nourrir, eux tous.
Mais à ce moment précis, Adam sut qu'il n'aimait rien de plus que Rita.
Et à ce moment précis, Adam était tellement vivant.



FRANKLY MY DEAR, WHAT A TIME TO BE ALIVE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 01/09/2014
Localisation : Dans l'ombre, derrière toi ♥

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Galaco • Vocaloid
En couple ou célib ? : *soupire, coulant un regard amoureux/triste vers Ad'*
Voleuse & fille de feu
MessageSujet: Re: it's my own design ; it's my own remorse. {ft. Rita}   Jeu 8 Jan - 18:52


Trop de signaux. Les sens de Rita étaient sur-sollicités : le regard d'Adam, qui creusait comme deux trous au fer chauffé à blanc dans son dos; le bruit de ses talons assourdissant dans le silence qui s'était fait; le froid qui, si avant ne mordait que sa peau, semblait maintenant résolu à la geler de l'intérieur; et l'odeur du sang de l'autre vampire, qui se moquait d'elle, la poussait à la violence, manquait de la rendre nauséeuse, et tirait un peu plus les larmes qui piquaient ses yeux. Sur son épaule, Teto couinait faiblement la détresse de sa maîtresse, frottant son petit museau contre sa joue et lappant la goutte traîtresse qui roulait finalement sur le côté de son visage.

- Attend ! cria Adam, avant de finalement s'élancer pour la rattraper avant qu'elle ne quitte la rue.

Rita avait deux choix : faire face ou fuir. D'un côté, l'adrénaline se mit à circuler dans son système au rythme de son coeur, la préparant à un éventuel sprint, et de l'autre, une pointe d'intrigue lui susurrait de se retourner, regarder à nouveau Adam dans les yeux et voir.

Avant d'avoir pu se décider, il l'avait rattrapée.

- Rita, attend...

Sa respiration n'était pas rassurante, mais son odeur imprégnait à nouveau tout l'air qu'elle inspirait. La jeune vampire se mordilla la lèvre inférieure avant de passer sa langue sur ses canines -un tic nerveux parmi d'autres-, tandis que son familier bondissait sur l'épaule d'Ad' pour l'observer, cherchant à deviner ses émotions à l'odorat pour en informer Rita du mieux que le lien qu'ils partageaient le pouvait.

- Je suis désolé.

Soit. Ça, cela eut le mérite de la faire se retourner tellement entendre des excuses venant du jeune Bloodrush était rare ... À vrai dire, elle ignorait si il s'était un jour excusé de quoi que ce soit. Elle n'en avait jamais entendu parler en tout cas.

Leurs prunelles se croisèrent un instant, avant que la demoiselle ne baisse les yeux, ses joues se teintant d'un rose soutenu de gêne à la fois d'être observée avec l'intensité qui brillait dans les iris du brun, à la fois de cette envie d'aller enfouir son visage dans son cou pour le mordre. Elle se targuait pourtant d'avoir un self-control plus que respectable pour une vampire récemment 'créée' ! Le silence qui s'installait aussi était dérangeant. Rita, après avoir jeté un oeil au bras qui retenait encore sa manche, se décida à appuyer le plat de sa main, légèrement tremblante, sur la plaie pour la comprimer un minimum, vu que le blessé semblait déterminé à empirer l'état de la lacération.

Finalement, elle releva les yeux vers son protégé pas tout à fait consentant, et son regard dériva une seconde de trop vers les lèvres du vampire face à elle. Elle se pencha en avant.

- Je ..., voulu-t-elle commencer, avant que sa voix ne s'étrangle, t'es c*n, Adam, soupira-t-elle finalement en posant son front sur son torse, juste sous ses clavicules.

Elle retenait sa respiration sans même vraiment s'en rendre compte, laissant les doux battements qu'elle entendait la bercer, réalisant vaguement la faiblesse du son. Elle se mit à marmonner tout bas. Pour elle-même ou pour Adam, elle ne savait pas vraiment, mais en tout cas, Teto observait alternativement les deux vampires, toujours perché sur l'épaule du bouclé.

- 'Faudrait bouger ... te nourrir ... et te rafistoler ...


[Je coderais later sur ordi pour les couleurs toussa =w=/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: it's my own design ; it's my own remorse. {ft. Rita}   

Revenir en haut Aller en bas
 
it's my own design ; it's my own remorse. {ft. Rita}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Pandora :: Ecriture :: Pandora :: Loitaceila :: Dédales de rues-
Sauter vers: