Partagez | 
 

 Je saurai entendre les légendes, prendre en main mon destin | Cassy Autumn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 05/10/2014

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : Merida - Brave
En couple ou célib ? : Tout c'qu'il y a de plus célib.
Archère
MessageSujet: Je saurai entendre les légendes, prendre en main mon destin | Cassy Autumn   Dim 5 Oct - 22:05

Cassiopée Lydwinn Isadora Autumn
INFOS
Moi, c'est Cassiopée, ou Cassy pour les intimes ! J'ai 17 ans, et je suis de la race humaine. Ma fonction, c'est juste archère. Après, je sais pas trop. Mon familier, il s'appelle Lancelot, et c'est un frison ! Mon personnage est celui de Merida, de Brave. Lancelot, c'est le cheval Angus, du même film.
derrière l'écran
Quand à moi, c'est Célia, ou Pitch comme puff. J'suis la fonda, donc forcément, vous allez pas me demander grâce à qui j'ai connu le forum. Cassy est donc mon deuxième compte. J'ai 16 ans, et mon niveau de rp... Bon ? Le code, je le connais, c'est

Physique


Cassiopée est belle. Même si Cassiopée ne le voit pas. Cassy, comme ses proches l’appellent affectueusement, elle ne s’occupe absolument pas de son physique. C’est pourquoi elle arbore des cheveux d’un roux flamboyant, bouclés et frisés comme jamais. Ils s’éparpillent donc en cascade sur son front, ses épaules, son dos, et sont pourvus de multiples nœuds impossible à défaire. La pauvre enfant subit une torture à chaque fois qu’on essaye de passer une brosse dans ses mèches. C’est limite si le peigne ne reste pas accroché. Mais elle s’est habitué au fil des âges à cette épaisse toison, et tant qu’ils ne gênent pas sa vue, elle y tient. Pour preuve, elle ne les a jamais coupés, et plus ils poussaient, plus ils bouclaient. C’est sentimental, quoi, ils font ce qu’elle est à part entière. Et puis, qui dit rousse dit tâche de rousseur. Son visage en est parsemé, été comme hiver, et sont très visibles grâce à la pâleur de sa peau. Le tout est parfait grâce aux deux perles turquoise qui brillent d’une malice assumée. Ils changent quelque peu de couleur, passant d’un bleu foncé à un vert émeraude, selon la luminosité et l’humeur de la jeune fille. Elle a un visage rond, passant très facilement de la joie à la colère, en passant par la bouderie, que tout le monde trouve « trop adoraaaaableuuuh » en lui pinçant les joues, et elle déteste ça. Quand c’est comme ça, elle retrousse son petit nez en trompette, et ses lèvres d’un rouge pâle en une moue qui ferait craquer n’importe qui. Bien qu’elle ne soit pas d’un naturel charmeur ou manipulateur pour arriver à ses fins, il lui suffit souvent de faire cette tête pour qu’on lui accorde à peu près tout. Ou presque, faut pas exagérer non plus.
La demoiselle est mince, surtout parce qu’elle a cette faculté que beaucoup de filles voudraient avoir, c'est-à-dire, manger des kilos sans prendre un gramme. Et puis, elle fait pas mal de sport, aussi. L’équitation, on aura beau dire, ça brûle des graisses. Du coup, Cassiopée est toute légère, et ceux qui ne la connaissent pas vraiment n’arrêtent pas de la charrier pour qu’elle mange plus, parce qu’ils pensent qu’elle se nourrit trop peu. Pourtant, Vizla est un royaume plutôt prospère au vu de ses ressources alimentaires, et son village ne manque de rien. A côté de ça, elle est pourtant forte et musclé, ce qui étonne nombre de gens. Faut dire que l’arc, ça renforce. Elle est de taille moyenne, pour son âge, qui est assez difficile à définir au premier coup d’œil. Tantôt elle aura une bouille de gosse, qui lui donnera à peine 15 ans, autant une fois sur le dos de Lancelot, son fidèle familier, son air de bravoure lui donne la majorité. En réalité, elle en 17. Mais bon, ce n’est pas très important. Ca change chaque année.
Niveau tenue vestimentaire… Ca ne se renouvelle presque jamais. Puisqu’elle ne se soucie pas de son physique, elle n’ira pas se préoccuper de quelques tissus. Elle pourrait s’habiller d’un sac à patate que tant qu’à peu près assez de peau est couverte pour sa pudeur quelque peu… étroite, on va dire, ça lui ira très bien. Même si c’est de très mauvais goût, troué, enfin bref je pense que vous avez compris. Après, son seul critère de sélection des vêtements, c’est qu’ils soient confortables et n’entravent pas ses mouvements. Même si allez, critiquons un peu, le vert lui va quand même vachement bien. Et le violet, peut-être. Et le blanc. C’est déjà bien, nan ?
Lancelot, c’est un cheval. Un frison, plus exactement. Un de ces espèces grandes, et fortes, faites pour le travail manuel, dans les régions dépourvues de magie et de science. Lancelot est un d’un beau noir, pas noir d’encre, ni un noir corbeau, un noir simple, avec des reflets bleutés. Ses yeux noirs reflètent une gentillesse et une fidélité évidente. Il ferait tout pour Cassiopée, et ne supporte pas d’être trop éloignée d’elle. Il lui fait toujours un foin, quand elle doit le laisser pour aller dormir, le soir, si bien que des fois, au matin, on retrouve les deux compères endormis dans la paille, l’équidé ne bougeant pas d’un poil pour ne pas troubler le sommeil de sa rouquine. Cette dernière déteste qu’un autre qu’elle monte sur son dos, et ce même s’il s’agit d’une situation d’urgence. Lancelot est un bel hongre aux chaussettes blanches, les balzanes, et aux fanons épais, caractéristiques de son espèce. Ses crins sont tous aussi noirs que ses poils, et Cassiopée les entretient chaque matin, à coup de brosse, de peigne, et fera briller son chouchou de la tête aux pieds. Il a aussi une tache blanche sur son museau, une entête-liste, qui font que ses naseaux sont roses et doux, et l’adolescente adore frotter son nez contre. Depuis quelques années, il a déjà atteint sa taille adulte, et aux yeux des autres, paraît imposant, et fait même parfois peur, alors que l’animal ne ferait pas de mal à une mouche. Une fois sur la selle, ou même à cru, les deux liés sont dans un autre monde, un autre univers. Ils ont une telle connexion, qu’ils pourraient croire toucher le ciel à eux deux. C’est notamment grâce à lui que Cassiopée a énormément développé son côté rebelle, car évidemment, un cheval de sa taille, ça ne suit pas sa maîtresse dans la maison, et les parents de Cassiopée le refusaient tout net. Or, quand on atteint le bonheur, aux yeux de la rousse, on ne s’intéresse plus vraiment au reste, et elle ne pensait plus qu’au moyen d’aller le rejoindre.



Mental


On pourrait dire de Cassiopée qu’elle est une rebelle. C’est en effet un de ses traits de caractère dominant. Elle ne supporte pas les ordres, et cherchera avant tout à satisfaire sa soif de liberté. C’est une part égoïste de sa personnalité, Cassiopée pourrait perdre tout intérêt pour vous, et donc rompre le lien que vous aviez commencé à forger si elle voit que cela dérangerait ses intérêts. Du coup, mieux vaut éviter de la contrarier ou d’essayer de contrôler sa vie, parce que ça se retournerait contre vous au prochain coup de dés. Ca vaut aussi sur le plan physique. Si elle a décidé de faire quelque chose ou d’aller quelque part et que vous lui bloquez le chemin, elle frappera, purement et simplement. Elle n’a pas de morale à ce niveau-là, et n’aura aucun regret au sujet de tout cela. Pour elle, la vie se résume à une série de liens, noués ou tranchés, façonnés au fil des rencontres des personnes. Ses parents lui interdisent de sortir après 20h ? Elle leur criera à la face et elle fuguera par la fenêtre. Tout, plutôt que d’être privée d’une cavalcade effrénée dans les plaines de l’île. Mais bon, ce « mauvais » côté de Cassiopée est rapidement enfoui une fois qu’on la connait bien. La demoiselle peut être d’un genre très gamin et rieur, et sera toujours prête à faire les cent coups avec ses amis. Grimper aux arbres, chiper des trucs dans les maisons du village pour en faire râler le propriétaire et détaler à toute allure en rigolant, fuguer en pleine nuit pour aller se rejoindre sous l’Arbre Maudit et se raconter des histoires d’horreur, elle adore. Elle joue d’ailleurs un peu les chefs de bande, la Cassiopée. En même temps, vu qu’elle ne se laisse pas dominer, y’avait pas trop le choix. Donc malgré ses 16 ans passés, on peut voir la jeune fille brandir un bâton telle une épée, et emmener vaillamment ses troupes sur le champ de bataille, ou avec son arc.
Son arc, c’est son bijou, son trésor, presque sa raison de vivre si elle n’avait pas son familier. Elle le reçut des mains de son père, l’artisan menuisier du village, dès ses trois ans, et ne s’en est jamais séparée. Même si à l’époque, il était bien trop grand pour elle, elle avait immédiatement commencé à s’entraîner sur les pauvres arbres qui avaient le malheur d’être dans les alentour. Et les personnes, aussi. Parce qu’au fil du  temps, elle ne comptait plus le nombre de gens sautillants sur un pied suite à une flèche mal dirigée et jurant dans toutes les langues possibles et inimaginables. Mais avec du temps et de la patience, elle devint rapidement l’archère la plus habile du village, puis de l’île. Beaucoup la vantaient comme la meilleure archère du monde, mais Cassiopée se fiche bien de ce titre, et sait bien que d’autres, comme les elfes, sont bien  plus adroits qu’elle. Etonnamment, le fait de se savoir surmontée par un pouvoir ne la dérange pas plus que ça, son égoïsme ne se mêlant pas à son égocentrisme très peu présent.
Ensuite, il y a Lancelot. Son amour, son familier. Celui qu’elle a décrété qu’elle aimerait à jamais le jour de leur rencontre. Elle n’avait que 5 ans, et Lancelot, à l’époque, n’était qu’un jeune cheval de trois ans. Il venait tout juste d’être vendu à l’agriculteur du village, qui voulait se servir de lui pour être aidé dans son labour des champs, mais lorsqu’il vit qu’il s’était lié à « cette petite peste », il fut bien obligé de céder l’animal à la demoiselle. Ainsi, elle apprit très tôt à monter à cheval, et malgré quelques chutes sans incidents et grâce aux conseils que son doux ami lui donnait, en quelques mois de monte intense, elle put bientôt apprendre à tirer du dos de Lancelot. Et quelques années plus tard, pour le fun, Cassiopée se faisait des défis, des parcours à travers lande et bois, qu’elle avait aménagés. Elle avait appris à faire elle-même ses flèches, et avait pris l’habitude de ramasser les plumes d’oiseaux et les bouts de bois qui pouvaient faire l’affaire. Puisqu’elle est une aventurière en herbe, elle est aussi une collectionneuse de babioles, objets et trucs en tous genres, utiles ou non. Enfin, elle se disait qu’ils pouvaient toujours lui servir un jour ou l’autre. Donc de temps en temps, elle bricolait, assemblait, faisait des semblants d’art, quoi.

Histoire



Cassiopée est la première enfant d’un couple vilzazien, vivant au cœur de l’île, dans un petit village nommé Artreimp. Le village y cultive nombre de pommiers, un fruit que Cassy adore, et dont elle ne se prive pas. L’île, quand à elle, est connue pour son miel, mais la demoiselle n’en est pas si friande. Dans le coin, y’a pas tellement d’abeilles. Elle passe son temps dehors, avec Lancelot, quelquefois accompagné de son petit frère. La vie est paisible, jusqu’au jour où…

Avec légèreté, la jeune fille sautilla sur la première pierre, puis sur une autre, et se retrouva bientôt au milieu des eaux vives. Les vaguelettes léchaient ses bottes légères, mais ne la gênaient pas. Lancelot poussa un petit hennissement. Sans en prendre compte, elle garda les yeux rivés sur la roche suivante, calcula son saut… Et chavira pour finir dans la rivière. Lancelot lui transmit l’image cocasse d’une jeune fille aux cheveux roux trempés, lui pendant devant le visage. Elle rit à son tour, se relevant.

Rho, ça va, c’est que de l’eau !

Elle rejeta ses mèches de feu en arrière, les essorant vaguement, et sortit du courant pour retirer ses vêtements et faire de même.  Désormais en petite tenue, elle frissonna. Le bois était recouvert par les feuillages, les rayons du soleil ne pouvaient donc pas réchauffer les lieux. Lancelot s’allongea, se roulant sur le dos, tout content. Tout était si paisible. Au loin, un oiseau chantait, et une petite brise douce séchait ses vêtements qu’elle avait pendus à la branche basse d’un chêne. Elle commença à fredonner une mélodie enfantine, allongée dans l’herbe fraîche, yeux fermés. Soudain, Lancelot se redressa. Mais il n’était pas en alerte, juste intéressé par la personne qui s’approchait. Un jeune garçon, pas discret du tout, se faufila entre les racines et les branches, pour finalement rejoindre la rousse. Il arborait les mêmes boucles rousses que la demoiselle, mais bien plus courts et ordonnés.

Grande sœur ! J’te trouve enfin !

Elle sourit. Dax était adorable, bien qu’il la collait parfois un peu trop. Pas plus dérangée par la peau trop peu couverte de sa sœur, il vint s’asseoir près d’elle.

Tu fais quoiiii ?

Elle n’avait toujours pas ouvert les yeux.

Je suis tombée dans l’eau, alors j’attends que mes vêtements sèchent.

Elle pointa la branche qui servait d’étendage, où les habits gouttaient encore.

Mais y’a pas de soleil ! Ils vont pas pouvoir !

Elle rit un peu, mais fut vite interrompue par un message d’alerte de Lancelot. Et là, le monde vola en mille morceaux.

Elle ne se souvint que d’une ombre gigantesque, de féroces grognements. Une cavalcade, les cris de Dax. Le liquide pourpre qui s’étend en grosses gouttelettes dans l’herbe, tachant la pureté de la rivière. Le monde qui chavire, le noir qui s’étend. Et ensuite, plus rien. Dax ? Lancelot ? Elle sentait encore sa présence à ses côtés. Un instant, elle crut que tout ceci n’avait été qu’un mauvais rêve, mais il ne lui fallut qu’une seconde pour en comprendre l’inverse. Elle prit enfin conscience de son environnement. Son village. Sa chambre. Une bonne couche de couverture sur elle. Elle les rejeta violemment, se précipita dehors. Quelques visages se tournèrent vers elle.

— Elle s’est réveillée ?

— Elle sait que son frère est mort ?

— Elle dort depuis deux jours, non ?

— Tu crois que c’est elle qui a tué Dax ?

— Il me semble qu’il y avait un ours.

— Elle a peut-être mal visé, et Dax…

— Impossible, elle est trop bonne archère.

— Un accident est vite arrivé.


Des bribes de phrase lui parvenaient. Elle n’arrivait plus à respirer. Pourquoi ? Ce mot résonnait son esprit à chaque battement de cœur plus espacé. Lancelot hennit, se voulant réconfortant. Elle devait fuir. Comprendre. Elle ferma les yeux, les rouvrit. Le monde était devenu rouge sang. Haletante, elle rejoint son familier. Elle identifiait maintenant la forme qui avait détruit son univers. Un ours.
[i]Cassioppée développa alors une phobie insoupçonnée des ours. Malgré tout, la plupart du temps, elle n’y pense pas, et vit sa vie. Après cet incident, elle fugua, voyagea sur l’île, et dans l’archipel, toujours accompagnée de Lancelot. L’envie de visiter Pandora, Alfheim, l’effleurait volontiers, mais attendait quelque chose. Ou quelqu’un. Ainsi, des fois, elle se dresse sur une falaise, tournée vers la mer, le regard mélancolique du passé… Peut-être qu’ailleurs, elle pourra oublier son destin, et le bouleverser.


(c) ashling




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 05/04/2014
Localisation : Ben... Je suis là.
Espion & Garde
MessageSujet: Re: Je saurai entendre les légendes, prendre en main mon destin | Cassy Autumn   Lun 6 Oct - 20:49

Re bienvenue Eno !owo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 22
Localisation : Tu crois vraiment que je vais te dire exactement où ?

Fiche d'identité
Informations ::
Avatar : SuiginTou de Rozen Maiden et Virgilia de Umineko * oui , je suis tellement awesome que j'utilise deux personnages , mouahahaha /PAN/ *
En couple ou célib ? : En couple avec Aaron, le roi.
Sorcière
MessageSujet: Re: Je saurai entendre les légendes, prendre en main mon destin | Cassy Autumn   Mar 7 Oct - 13:39

Re-bienvenue owo/





Akachi vous toise en #B22222 ou Firebrick ovo

Merci Enola pour le vava >w<

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je saurai entendre les légendes, prendre en main mon destin | Cassy Autumn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je saurai entendre les légendes, prendre en main mon destin | Cassy Autumn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je saurai entendre une légende, prendre en main mon destin [Nova]
» Prendre en main sa vie c'est faire sa Monica ? • Bellamy
» Illustrations de personnages des légendes Arthuriennes
» légendes du pays des vikings... suite
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume Pandora :: Administration :: Qui êtes-vous ? :: Terminées-
Sauter vers: